Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Météo et heure locale

Click for Sydney, New South Wales Forecast

Bienvenue sur notre Blog

Vous découvrirez dans ce blog toutes nos aventures en Australie et en Asie. Nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à les lire que nous à les vivre.

Bonne lecture !

Carte


Afficher Notre parcours en AUstralie sur une carte plus grande

11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 15:44

Nous sommes désolées cela fait un long moment que nous n’avions pas rédigé d’articles mais le voyage ne permet pas toujours d’avoir un accès Internet.

Je reprends donc là où nous vous avions laissés, à Cardwell. Sophie vous a déjà expliqué son travail à la ferme des crevettes, à mon tour de vous expliquer le miens à la ferme des passions.

Les fruits de la passion poussent sur une plante grimpante ressemblant aux vignes. Il existe différentes méthodes de culture et mon fermier en utilise une peu connue en Australie et permettant d’augmenter la productivité. Les plantes grimpent puis sont suspendues à environ 2 mètres du sol. Dans cette ferme, il existe 3 sortes de passions : les Mysti Gems (petits fruits d’une couleur peu prononcée violet et noir mais peu sucré), les Pandoras (gros fruits plus sucrés que les précédents) et les Panamas (gros fruits très sucrés). Ces derniers sont ceux que l’on cultive le plus et ce sont également mes préférés mais malheureusement nous ne les trouvons pas en France.

CIMG3989 [800x600]

 

Dans cette ferme nous cultivons également des Chokoes (fruits Australiens dont le goût pourrait ressembler à une courgette qui n’aurait pas beaucoup de goût).

 

CIMG3994 [800x600]

 

Mon travail consiste à cueillir les passions, conduire le tracteur, tresser les plans de Chokoes (afin qu’ils poussent bien en hauteur et non au sol) et de temps en temps à emballer les fruits au hangar. Ce job n’est pas très PASSIONnant puisque répétitif et épuisant.

En 3 mois et demi d’activité, j’ai pu apercevoir un lézard à langue bleue, différents oiseaux, des milliers d’araignées, 2 serpents des arbres (non venimeux) et ma rencontre la plus surprenante fut avec un King brown, le deuxième serpent le plus dangereux de l’Australie. Ce jour là, on peut dire que j’ai eu une chance inouïe puisqu’un pas de plus et je lui marchais dessus avec morsure assurée et mortelle. A la fin de la journée le bus nous reconduit au backpacker de Cardwell où la vie n’est pas très excitante mais nous retiendrons tout de même de ces 3 mois passés  de belles rencontres et un week end passé sur Dunk Island.

 

Par Lucie

Partager cet article
Repost0

commentaires